Conclusion

CONCLUSION :

Le sprinter et le marathonien ne se procurent pas leur énergie de manière identique. Le marathonien favorise l'utilisation des glucides puis des lipides, alors que le sprinter utilisera davantage ses réserves d'ATP et de phosphocréatines lors de son effort. 

Pour couvrir leurs besoins énergétiques, ces deux sportifs ont besoins d'une alimentation équilibrée. Ils utilisent les mêmes nutriments (lipides, glucides, protides) mais en proportions différentes. Le marathonien devra se préparer lontemps à l'avance pour restituer ses réserves de glycogène. Le marathonien devra surveiller son alimentation environ une semaine avant la compétition tandis que le sprinter n'a pas besoin d'une telle préparation.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site